Intervenantes – Des cultures migrantes à une société multiculturelle

Des cultures migrantes à une société multiculturelle

Intervenantes

 

MARIA PEÑA COTO est une artiste multidisciplinaire espagnole diplômée des Beaux-Arts de l’Université de Madrid. Elle a également étudié à São Paulo et Londres, avant d’obtenir un Master de Coopération internationale qui lui permet de travailler en collaboration avec diverses ONG et associations d’aide au développement.

Depuis dix ans, elle conçoit des projets artistiques fortement imprégnés d’une conscience sociale et d’influences multiculturelles. Elle travaille et expose ses œuvres dans le monde entier. Sa participation à divers projets comme ReplantART (programme de développement communautaire avec des femmes en Haïti) ou REFEST d’Europe Créative témoignent de son intérêt pour les questions liées à la migration et à l’inclusion, un sujet clé dans son travail artistique.

Aujourd’hui en résidence au 59Rivoli à Paris, Maria Peña Coto présente des œuvres conçues pour soulever des “questions inconfortables, capables de nourrir l’esprit critique et d’encourager le changement.”

Quelques liens

 

*      *      *

MERIAM AZIZI est une universitaire spécialisée en sciences du langage. Elle est musicienne et aussi chroniqueuse musique au sein de Quantara, le magazine de l’Institut du Monde Arabe de Paris.

Depuis l’âge de 11 ans elle se consacre à la musique arabe classique et andalouse, elle passe par le lycée pilote des arts et au conservatoire de Tunis. Joueuse de oud, elle forme son premier duo avec Clio Karabelias, avec qui elle monte le projet Rizoma, présenté sur les de nombreuses scènes parisiennes.

Elle fonde ensuite le Trio Boustan avec Ronan Barbarian et Ludvic et se produit au chant et au luth sur des scènes en France et à l’étranger. En 2015 elle crée le spectacle Andaladino , présenté au Festival international de la Médina de Tunis. Elle est également compositrice de musique de films (Le Clown de M. Hemili, Mon Frère de K. Mahouti, etc.)

Quelques liens
  • Lien vers le site officiel Africine tenu par la Fédération Africaine de la Critique Cinématographique (FACC)
  • Lien vers Qantara (magazine de l’Institut du Monde Arabe)

 

*      *      *

SOPHIE MOULARD est anthropologue, chercheure associée au LAM (UMR 5115), Laboratoire des Afriques dans le Monde à Sciences-Po Bordeaux, et chargée de mission à Theïa Lab.

Depuis le début des années 2000, elle mène diverses recherches sur le continent africain (Sénégal, Tanzanie, Togo), et auprès des diasporas africaines en France. Ses travaux se concentrent notamment sur les questions d’expressions artistiques de la citoyenneté, émanant de la jeunesse urbaine en Afrique subsaharienne et dans ses diasporas.

Theïa Lab promeut l’anthropologie dans le champ de l’action publique. Sophie Moulard y conduit des études de recherche-action (société, culture et environnement), et travaille sur des projets européens dans les registres de l’éducation et de la participation. Conjointement, elle poursuit ses activités de recherche et de diffusion de la recherche. 

Quelques liens


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search