Intervenant.e.s – Création artistique et migration

 

Envisager la création artistique dans le processus migratoire

Intervenantes

 

MARÍA IGNACIA ALCALÁ SUCRE est doctorante en sciences de l’information et de la communication et Attachée Temporaire d’Enseignement et de Recherche (A.T.E.R.) à L’UFR Culture et Communication de l’Université Paris 8. Elle est également membre du laboratoire de recherche CEMTI (Centre d’Etudes sur les Médias, les Technologies et l’Internationalisation).  Elle travaille actuellement sur sa thèse “Regards en mouvement : migrations, pratiques photographiques et contre-visualité”, sous la direction de Maxime Cervulle et Alexandra Saemmer.

Ses recherches portent sur les pratiques photographiques des jeunes au pair latino-américain⸱e⸱s et des réfugié⸱e⸱s et demandeur⸱euse⸱s d’asile syrien⸱ne⸱s en France. De manière plus générale, elle s’intéresse aux articulations entre pratiques photographiques, usages des TICs, représentations et processus migratoires.

Quelques liens
  • Site web d’ARTS H2H où sont publiées les recherches de María Alcalá

 

*      *      *

 

KUBRA KHADEMI est une artiste Afghane née en 1989, performeuse et féministe basée à Paris.

Par sa pratique, Kubra Khademi explore sa vie comme une réfugiée et une femme. Elle a étudié les beaux arts à l’Université de Kaboul, avant d’intégrer l’Université de Beaconhouse à Lahore, au Pakistan. A Lahore elle a commencé à créer des performances publiques, une pratique qu’elle a continué à son retour à Kaboul, où son travail était une réponse à une société dominée par les hommes dont la politique patriarcale est extrême. Après l’exécution de sa performance connue sous le nom de L’Armure en 2015, elle a été forcée de fuir son pays d’origine et elle est maintenant réfugiée en France. C’est à Paris qu’elle vit et travaille.

En 2016 elle a reçu une Bourse MFA au Panthéon et Audray Azoulay, ministre de la culture, l’a élevée au rang de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres. Elle est membre de l’Atelier des Artistes en Exil et résidente à la Cité internationale des arts. En 2020, elle est en résidence longue à la Fondation Fiminco.

Quelques liens
  • Site web de l’Atelier des Artistes en Exil, dont Kubra Khademi fait partie
  • Site web de la Fondation Fiminco

 

*      *      *

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search